Aller au contenu principal
x
couverture du document

Le passeur

Résumé
Quand on a fait, comme le dit Seyoum avec cynisme, "de l'espoir son fonds de commerce" , qu'on est devenu l'un des plus gros passeurs de la côte libyenne, et qu'on a le cerveau dévoré par le khat et l'alcool, est-on encore capable d'humanité ? C'est toute la question qui se pose lorsque arrive un énième convoi rempli de candidats désespérés à la traversée.
BGMID
Veuillez vous connecter pour réserver